Boostez immédiatement vos textes grâce à LanguageTool !

Retour à la page d'accueil

L’antithèse, c’est quoi ?

sponsorisé par LanguageTool

L’antithèse est une figure de style très employée, mais souvent confondue avec l’oxymore. Décryptage.

Titre « L'antithèse » sur fond bleu
Quelques explications sur ce qu'est une antithèse et comment l'employer.
Définition de « l’antithèse » :

Le mot « antithèse » vient du grec ancien Ἀντίθεσις (antithésis) et désigne une figure de style, au même titre que le chiasme, l’oxymore, la métonymie ou la métaphore.

L’antithèse se retrouve couramment en littérature et en poésie. Elle consiste à mettre en opposition deux termes, deux idées ou groupes de mots dans une même phrase.

Pourquoi utiliser une antithèse dans son texte ?

1. Créer un contraste, une opposition

Ce procédé stylistique très utilisé par les dramaturges et en rhétorique permet de générer un contraste fort à l’oral ou à l’écrit.

L’antithèse crée une opposition dans le texte et vient souligner les paradoxes. Elle peut en outre être accompagnée d’un parallélisme pour renforcer son action.

Exemples :

À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.
(Corneille, Le Cid)
Je l’aime, je le fuis ; Titus m’aime, il me quitte.
(Jean Racine, Bérénice)
Fauteuil de théâtre rouge
L’antithèse est volontiers utilisée au théâtre pour une mise en relief du discours.

2. Mettre les termes en relief

Outre la mise en opposition des termes, l’antithèse crée également une rupture dans le texte. En interpellant la personne sur une idée, un élément ou un fait profondément manichéen, elle provoque un véritable effet de surprise.

Cette opposition frappante permet également de mettre les termes en relief, de leur donner plus de sens et plus de force au sein du texte.

De nombreux titres d’ouvrages forment une antithèse à eux seuls :

Le Rouge et le Noir
(Stendhal)
L’Être et le Néant
(Sartre)
Guerre et Paix
(Tolstoï)

Pourquoi l’antithèse n’est pas un oxymore ?

Attention à ne pas confondre l’antithèse avec un oxymore !

L’oxymore est également une figure de style très présente dans la littérature française : il consiste à mettre en opposition deux termes au sein d’un seul et même groupe de mots.

À l’inverse, l’antithèse porte sur des termes distincts les uns des autres.

Exemples d’oxymores :

Une beauté hideuse
Un illustre inconnu

La thèse, l’antithèse et la synthèse

La dissertation est un exercice où l’on argumente sur un sujet afin de répondre à une problématique. Structurée en deux ou trois parties, elle repose sur un plan dialectique, notamment en philosophie. Après une introduction où la thématique est présentée, le plan d’argumentation est exposé : il repose sur le principe de la thèse, de l’antithèse et de la synthèse.

La thèse expose une idée ou une pensée que l’antithèse vient contrer à l’aide d’arguments. Cette contradiction est défendue avant d’aboutir à une synthèse. Cette dernière constitue quant à elle un résumé nuancé des deux premières parties avec éviction de la contradiction.

Une conclusion vient clore la dissertation et apporte une réponse ou une ouverture sur un autre sujet de réflexion.

 Personne en train de faire ses devoirs à son bureau.
L’antithèse fait partie intégrante d’un plan de dissertation.

Plus importante que les figures de style : l'orthographe

Besoin de faire corriger votre dissertation ? LanguageTool est un correcteur d’orthographe et de grammaire idéal pour passer vos travaux au peigne fin. Cet assistant gratuit propose également de nombreuses suggestions stylistiques pour améliorer vos textes. Simple comme bonjour.


LanguageTool : bien plus qu’un simple correcteur de grammaire et d’orthographe.

Devenez l’écrivain de demain et brillez grâce à une écriture claire et un style impeccable !

Je découvre
Disponible sur tous vos navigateurs et services favoris
Dites-nous tout !

Une question ? Une erreur ? De belles idées ? Nous sommes là pour vous : n’hésitez pas à nous envoyer vos remarques et suggestions !