Boostez immédiatement vos textes grâce à LanguageTool !

Retour à la page d'accueil

« Ça », « çà » ou « sa » ?

sponsorisé par LanguageTool

Homophones, mais pas synonymes, « ça », « cà » et « sa » ne s’emploient pas de la même manière. Le point sur le sujet à l’aide d’explications claires et d’exemples précis pour ne plus faire la moindre erreur.

Logo vert avec titre « ça », « sa » et « çà ».
Nos conseils pour (enfin) ne plus commettre d’erreur.
ÇA :

pronom démonstratif, on peut le remplacer par cela, n’est jamais devant un nom commun.

SA :

adjectif possessif, est placé devant un nom commun féminin.

ÇÀ :

utilisé uniquement au sein de l’expression çà et là.

« Ça », « sa », « çà » : quelles différences entre ces trois mots ?

Ça, sa et çà sont des homophones : ils se prononcent de la même façon, mais ont une orthographe et des sens différents. Il n’est donc pas possible de les employer de manière identique. Malgré leurs nuances, ces termes sont très couramment confondus à l’écrit.

Alors comment différencier les trois cas de figure et dans quel cas les utiliser ?

Bande dessinée avec chien et maison en flammes
Finies les confusions entre « ça », « sa » et « çà » !

Dans quel cas utiliser « ça » ?

Ça est un pronom démonstratif neutre doté d’une cédille et dépourvu d’accent : forme contractée de cela, il désigne dans un registre familier, voire parfois péjoratif, la chose dont on parle.

Le pronom ça peut aussi faire référence à une action ou une chose mentionnée auparavant dans la conversation. Enfin, on peut l’employer pour exprimer son accord. Pour savoir quand l’utiliser, pensez à le remplacer par le pronom démonstratif cela ou ceci dans la phrase.

Beaucoup de Français emploient ce pronom de manière informelle au détour de la conversation. À l’écrit, on veillera plutôt à utiliser cela qui relève d’un registre langagier plus soutenu, et donc plus approprié.

Ça ne prend pas beaucoup de temps.

(= Cela ne prend pas beaucoup de temps.)

Ça a été particulièrement difficile de trouver une date commune pour la réunion de la semaine prochaine.

(= Cela a été particulièrement difficile de trouver une date commune pour la réunion de la semaine prochaine.)

Je te dis ça parce que je le pense vraiment.
Je ne vois pas du tout les choses comme ça !

(= Je ne vois pas du tout les choses comme cela !)

Ça va bien se passer, ne t’inquiète pas !

(= Cela va bien se passer !)

Comment ça s’écrit ?
J’ai une entorse à la cheville. Ça fait vraiment mal !
Oui, c’est exactement ça !
Ça me fait très plaisir de te voir.
Qu’est-ce que c’est que ça ?
Ça va ?
Je pense que c’est une bonne idée. Ça me plaît beaucoup !
Capture d’écran de l’erreur « sa va » détectée par le correcteur LanguageTool
LanguageTool pense pour vous et détecte automatiquement les erreurs.

Quand employer le mot « sa » ?

Sa est un adjectif possessif féminin singulier. Il est généralement placé devant un nom commun et peut être remplacé par l’article indéfini une ou l’adjectif possessif ma.

Sa mère est venue nous rendre visite ce dimanche matin.

(= Ma mère est venue nous rendre visite ce dimanche matin.)

Sa voiture est tombée en panne le mois dernier.
La semaine prochaine, nous partons en vacances et sa tante va venir garder les enfants.
L’année prochaine, sa maison va être mise en vente.
Théo est fier de sa fille : elle a réussi le concours d’entrée en médecine.
Il est oublié sa clé USB sur la table.
Sa nièce est partie faire un voyage au Japon.
J’ai besoin d’aide : sa valise est beaucoup trop lourde.
Nous avons passé de très bonnes vacances avec sa famille au Pays basque.

Comment employer « çà » ?

Rien de plus simple !

Cet adverbe de lieu ne s’utilise que dans un seul cas de figure, au sein de l’expression çà et là. Utilisée pour qualifier l’éparpillement ou la dispersion de choses et de personnes, la locution peut être remplacée par ici et là.

Exemples :

De nombreuses pierres gisaient çà et là au bord du chemin.
Il marchait çà et là, sans but précis.

Tout ça pour ça !

Comme vous avez pu le constater avec les homophones sa, ça et çà, le français regorge de cas complexes. De quoi déstabiliser même les meilleurs en orthographe !

Notre conseil ? Pensez à utiliser un correcteur d’orthographe et de grammaire tel que LanguageTool. Cet assistant intelligent relit les textes pour vous et effectue toutes les corrections nécessaires. Finis les soucis. Vos textes sont corrigés, mais aussi améliorés grâce à des suggestions et des améliorations stylistiques.


LanguageTool : bien plus qu’un simple correcteur de grammaire et d’orthographe.

Devenez l’écrivain de demain et brillez grâce à une écriture claire et un style impeccable !

Je découvre
Disponible sur tous vos navigateurs et services favoris
Dites-nous tout !

Une question ? Une erreur ? De belles idées ? Nous sommes là pour vous : n’hésitez pas à nous envoyer vos remarques et suggestions !