Boostez immédiatement vos textes grâce à LanguageTool !

Retour à la page d'accueil

Comment (enfin) ne plus confondre « quoique » et « quoi que »

sponsorisé par LanguageTool

Les homophones « quoique » et « quoi que » se prononcent de la même manière, mais ont des sens très différents. Nous allons voir dans cet article comment ne plus les confondre.

Titre « Quoique » ou « quoi que » ? sur fond rouge.
Quelques explications pour ne plus confondre les homophones « quoique » et « quoi que »...
Quoique :

Quoique est une conjonction de subordination pouvant être remplacée par bien que. Elle est toujours suivie du subjonctif.

    Exemple : Quoique le temps soit beau, il est impératif de rester à la maison aujourd’hui.
= Bien que le temps soit beau, il est impératif de rester à la maison aujourd’hui.

Quoi que :

Quoi que est un pronom relatif pouvant être remplacé par l’expression quelque soit la chose que.

    Exemple : Je vais partir la semaine prochaine quoi qu’il arrive.
= Je vais partir la semaine prochaine quelque que soit la chose qui arrive.


« Quoique » : définition

Le terme quoique s’écrit en un seul mot, sans espace. Cette conjonction de subordination, à ne pas confondre avec son homophone quoi que, exprime l’idée d’une concession, d’une objection ou d’une opposition entre deux faits. Alors, comment savoir comment l’utiliser ?

Rien de plus simple : on peut remplacer quoique par bien que ou encore que. Le verbe qui suit la conjonction de subordination est, quant à lui, toujours conjugué au subjonctif.

Lorsque la conjonction est suivie d’une voyelle, d’une lettre « h- » muette, d’un pronom (il, elle, ils, elles) ou d’un article indéfini (un, une), quoique est élidé. Cette élision consiste à supprimer la dernière voyelle présente au sein du mot (la lettre finale « -e » de quoique) lorsque le mot suivant commence, lui aussi, par une voyelle. Quoique prend alors la forme quoiqu’.

Exemples :

Quoique Léa vienne en avion, elle ne sera pas à l’heure pour la réunion de neuf heures.
= Bien que Léa vienne en avion, elle ne sera pas à l’heure pour la réunion de neuf heures.
Quoique la pandémie ait été éprouvante, il faut continuer à garder espoir.
= Bien que la pandémie ait été éprouvante pour nous tous, il faut continuer à garder espoir.
Quoique très différents, Arnaud et Xavier sont jumeaux.
Quoique meilleurs, nous n’avons pas réussi à gagner le tournoi.
Personne ne semble intéressé quoique son discours soit très instructif. Quel dommage !
Quoiqu’elles soient présentes, elles n’ont pas voulu assister à la conférence prévue ce matin.
François continue de maigrir quoiqu’il ne fasse pas de régime.
Suricate Timon du film « Le Roi Lion » avec titre « quoique et quoi que ».
Pas toujours facile de différencier « quoi que » et « quoique » !

Quoi que la tempête ait été forte, Serge est sorti se promener ce matin.

Quoique la tempête ait été forte, Serge est sorti se promener ce matin.

= Bien que la tempête ait été forte, Serge est sorti se promener ce matin.

Quoi que très compétent, il n’a pas réussi à convaincre lors de son entretien.

Quoique très compétent, il n’a pas réussi à convaincre lors de son entretien.


Quand employer « quoi que » ?

Quoi que est un pronom relatif : composé de deux mots bien séparés, il peut être remplacé par l’expression quelque que soit la chose que. Cette locution concessive est également suivie du subjonctif.

Ici encore, le pronom relatif est élidé en présence d’une voyelle, d’une lettre «  h- » muette, d’un pronom (il, elle, ils, elles) ou d’un article indéfini (un, une).

Quoi que l’on fasse, elle n’est jamais contente.
= Quelque soit la chose qu’elle fasse, elle n’est jamais contente.
Préviens-nous avant de faire quoi que ce soit.
Il n’est pas autorisé à sortir quoi que ses parents disent.
Quoi qu’ils décident, nous partons quand même.
Nous serons là, quoi qu’il arrive !
Remarque :

L’expression quoi qu’il en soit est une locution adverbiale figée écrite à l’aide du pronom relatif quoi que. Elle peut être traduite par peu importe ce qu’il se passe, indépendamment de la situation.

    Exemples :

  • C’est à toi de décider quoi qu’il en soit.
  • Je suis persuadé que c’est la meilleure solution, quoi qu’il en soit.


Ce qu’on retient de la différence entre « quoique » et « quoi que »

Conjonction de subordination ou pronom relatif ? Le français a son charme, mais aussi ses pièges, ses cas particuliers et ses spécificités, comme ici avec les homophones quoique et quoi que. Difficile parfois ne pas s’emmêler les pinceaux…

Heureusement, il existe une solution simple, rapide et gratuite ! Le correcteur d’orthographe et de grammaire LanguageTool s’invite sur tous vos appareils électroniques et vérifie vos textes à la loupe. Ultra puissant, il détecte les erreurs, les souligne et vous de nombreuses améliorations stylistiques. Parfait pour booster vos textes.

Quoi que vous en pensiez.

Capture d’écran du logiciel LanguageTool et correction du mot « quoique ».
Le correcteur LanguageTool est capable de corriger les fautes d’orthographe avec précision.

LanguageTool : bien plus qu’un simple correcteur de grammaire et d’orthographe.

Devenez l’écrivain de demain et brillez grâce à une écriture claire et un style impeccable !

Je découvre
Disponible sur tous vos navigateurs et services favoris
Dites-nous tout !

Une question ? Une erreur ? De belles idées ? Nous sommes là pour vous : n’hésitez pas à nous envoyer vos remarques et suggestions !